Discographie

Biographie de Franck Tira

Originaire de Lorraine et après une solide formation en école de musique dans les années 1970, Franck Tira s’investit dans plusieurs groupes de rock en tant que guitariste. Ses écoutes et ses influences sont clairement orientées vers un répertoire Blues Rock et les guitaristes du moment tels que Johnny Winter, Ritchie Blackmore, Jimmy Hendrix….

Dès 1980, son désir de progresser le pousse instinctivement à suivre des études de musicologie au Conservatoire de Metz. Cela lui donnera l’opportunité de découvrir l’univers du classique et d’y développer une dextérité et une précision dans sa pratique instrumentale. Il finalisera ce cycle d’étude par l’obtention d’un CAPES d’Education Musicale.

Avide d’expériences, il intègre un Big Band (de 1997 à 2006) où il découvre les standards de jazz. Sa curiosité lui permet aussi d’avoir des échanges avec d’autres disciplines artistiques telles que les arts plastiques et la poésie (création d’une œuvre collective sous forme d’exposition en 1998) ou la danse (création d’un ballet en 2007).

Nourri de jazz, de rock ou de musique classique on peut définir Franck Tira comme un infatigable musicien dont l’originalité réside dans le parti pris de l’éclectisme.

Actualités

Aucune actualité en ce moment
Survoler la video pour arrêter le défilement
  • MG_9058.jpg
  • Franck Tira Trio.jpg
Survoler la photo ou le diaporama pour arrêter le défilement

Tournée en préparation

Aucune date de concert en ce moment

Contact

Saisir les caractères affichés

Attachée de presse : Corinne HUSSON
contact [at] corinne-husson.com

Le p'tit +

"Dans les coulisses de ma chanson “ Je suis ”, reflet électrique de l’introspection façon Brel.

Le saviez-vous ? Jacques Brel a composé ses premières oeuvres au piano et à la guitare. Musicien passionné de langue française, il est à l’origine de ce mystère : le bonheur de fredonner une fissure.

Je croyais tout connaître de Brel…

Jacques Brel fait partie de mon enfance, de ma culture. Je n’arrivais pas à expliquer comment des textes aussi mélancoliques pouvaient inonder mon âme d’un tel soleil. À l’époque où nous décorions nos chambres de rencontres imaginaires, faute de posters, j’errais souvent à ses côtés sur le ramdam populaire des jours ordinaires.Parmi d’autres artistes, il a guidé mon cap vers la musique.
Étrange coïncidence. Je composais l’album “déboussolé” lorsque j’ai découvert un titre de Brel dont j’ignorais jusqu’à l’existence.

Je suis un soir d’été .

Plus de 200 titres à son répertoire de poètes. Telle est la force des grands noms de la chanson : il est impossible d’en faire le tour.

“C’est l’heure où les bretelles soutiennent le présent”

Ces quelques mots m’ont bouleversé alors que j’écoutais en boucle cette chanson fascinante. La raison me poussait à me concentrer sur mon album. Mais un je-ne-sais-quoi
de plus fort me soufflait de patienter encore.

Comme si, en quelque sorte, cette ode maussade au temps était venue cogner à ma poitrine avec un message.

J’ai alors regardé mes brouillons chiffonnés, les notes que j’avais inscrites ça et là. J’ai plongé mes yeux dans l’enthousiasme et les doutes, l’évidence et les pannes d’inspiration.

Que soutiennent donc mes bretelles ?

Un morceau de ma vie et puis vous. Surtout vous. Une évidence.

Une chanson comme un miroir…

J’ai alors écrit, noté ce qui nous rapproche, ces passerelles que nous avons franchies tour à tour. Plus j’écrivais et plus j’en prenais conscience. L’artiste griffonne un rêve et l’amour du public le transforme, le transcende, l’étire dans le temps comme un fil où s’emmêlent des milliers de vie.

“Je suis ce que vous êtes, ce que vous voulez voir.”

Mon histoire, la vôtre et notre espoir peut-être en songeant à un monde meilleur. J’ai écrit cette chanson et composé la mélodie comme un condensé d’existence (des envols, des ruptures, des silences). Un phrasé intense sur une mélodie sobre de Brel ? J’ai voulu transmettre la même contradiction...des mots simples pour parer les sonorités colériques, passionnées, parfois éteintes de ma guitare.

Toutes les bretelles soutiennent l’Homme. C’est pourquoi nous avons tant en commun."

Merci à Isalys Roux pour ce texte.

Franck Tira nous parle de son album "Déboussolé"
Entretien avec Franck Tira sur Divertir.eu

Copyright © 2018 FranckTira - Tous droits réservés

Conception Kalaweb